Pour recevoir nos
derniers articles par Mail,
inscrivez-vous :

Identifiez vous :




Pas encore Inscrit ?

Si vous êtes référencé dans le carnet d'adresse, identifiez-vous ci-dessous :




Pas encore Inscrit ?

 
 
 

Navigation : Vie pratique - Santé
Interview de Carl Etienne Juneau

 

D’après la récente étude de Carl-Etienne Juneau, chercheur du Département de médecine sociale et préventive de l'Université de Montréal et diplômé en kinésiologie (l’étude du mouvement humain dans la pratique de l’activité physique) et en santé communautaire, le travail statique et sédentaire au bureau serait responsable de la croissance des cas d’obésité depuis 30 ans. Explications à travers cette interview du chercheur canadien.

FDF : Vos dernières études démontrent qu’aujourd’hui les gens font plus attention à leur alimentation que dans les années 70, et pourtant le taux d’obésité ne fait qu’augmenter. Comment expliquez-vous cela ?
Carl-Etienne : L'étude de Statistiques Canada que je cite montre que les adultes canadiens ne mangent pas plus aujourd'hui qu'en 1972. Elle ne fournit pas d'information sur la qualité de leur alimentation.
En l'absence d'une augmentation de l'apport alimentaire des Canadiens ces dernières 30 années, l'augmentation de l'obésité serait causée par une diminution de leur dépense énergétique. Autrement dit, ils prennent du poids parce qu'ils bougent moins.

FDF : Quel est votre avis sur les « fast-food » ? Ne sont-ils pas également un facteur d’obésité ?
Carl-Etienne : Quand on regarde l'ensemble de la population, l'apport énergétique n'a pas augmenté entre 1972 et 2004. Les fast-foods ne seraient donc pas en cause ici.
Cependant, ils pourraient être en cause pour plusieurs autres problèmes de santé pour lesquels la qualité de l'alimentation compte. Je pense aux maladies cardio-vasculaires et aux cancers, par exemple.

DFD : Quelles astuces pouvez-vous donner à nos lectrices pour pallier au manque de mouvements au bureau ?
Carl-Etienne : 

  •  Se rendre au travail à pied ou à vélo
  •  Emprunter l'escalier le plus souvent possible au courant de la journée
  •  Marcher ou faire un jogging sur l'heure du midi ou avant de dîner (l'exercice intense réduit l'appétit).
  • Se procurer un mini-vélo ou un mini-stepper, le placer sous son bureau et en faire toute la journée.

FDF : Etes-vous favorable aux régimes ?
Carl-Etienne :  Haha =) Excellente question piège.
On recommande en général aux gens de changer leurs habitudes de vie. C'est une approche qui vise des changements importants et permanents. L'ampleur de ces changements peut en décourager plus d'un.
Lorsqu’il est bien suivi, un régime accompagné d'un programme d'entraînement permet de perdre 5 kilos en 10 semaines, en moyenne. Certaines personnes arrivent mieux à perdre du poids s'ils ont un objectif à court terme et un plan clair pour y arriver.
Alors oui, si la personne est bien encadrée ou si elle dispose des connaissances et de la volonté nécessaires, oui, je suis favorable aux régimes.

FDF : sur quoi axez-vous vos futures recherches ?
Mes recherches futures porteront sur l'effet de la pauvreté dans l'enfance sur la pratique d'activité physique à l'âge adulte.

http://www.etiennejuneau.com/


 
Vos Commentaires :


Interview de Carl...
Travailler rendrait-il obèse ? Interview de...
Booster les...
C’est bien connu, lors des changements de...

Nouveautés chez les libraires : cuisine, beauté et habitat bio et natu  Médikid, la mallette maline pour l'enfant malade Aidez la Recherche, faites Votre Pasteurdon
Test de grossesse Prévention du cancer du col de l utérus Accouchement dans eau

 
Beauté
Forme
Mode
Maison/...
Culture
Cuisine
Lieux
Mariage
Vie...
Voyages
People
Homme